ART INUIT

Le fonds d’art inuit du McMichael est une importante ressource publique. Toutes les formes d’expression y sont représentées : peinture, estampe, gravure, dessin et sculpture. Les œuvres d’art inuit occupent une place de choix tant dans les salles permanentes que dans les expositions temporaires.

Le McMichael bénéficie d’un prêt à long terme de plus de 100 000 dessins, estampes et sculptures de la West Baffin Eskimo Co-operative Ltd. de Cape Dorset, au Nunavut. L’atelier où les dessins d’artistes étaient transposés en gravures sur pierre, lithographies et eaux-fortes destinées au marché du Sud portait le nom de Sanaunguabik (lieu de fabrication).

Depuis la fin des années 1950, les artistes de Cape Dorset et d’autres collectivités ont produit des milliers de dessins, dont seulement un petit nombre ont été publiés en éditions limitées. Entre 1960 et 1989, la vaste majorité des œuvres d’art inuit vendues sur le marché international étaient choisies par le Conseil canadien des arts esquimaux, une agence du Sud. Conçu à l’origine comme un groupe d’experts, le rôle du Conseil consistait à valider le choix d’images destinées à des éditions produites par des communautés inuites pour les marchés du Sud.

En 1992, un incendie ravage l’atelier et son fonds. Le Conseil de la West Baffin Eskimo Co-op de Cape Dorset confie ses archives réunissant quelque 100 000 dessins et estampes au McMichael aux fins de préservation et de numérisation. En 2012, le musée s’associe au projet « Mobilizing Inuit Cultural Heritage » financé par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, qui vise à assurer que les Inuits, notamment les jeunes et les artistes, ont accès à leur patrimoine culturel.

L’art du Canada : Les choix du directeur

décembre 9, 2017 - novembre 18, 2018

…À L’ÉTAT BRUT

Mar 3 - Oct 21