Views Navigation

Évènement Views Navigation

Aujourd'hui

Filters

Changing any of the form inputs will cause the list of events to refresh with the filtered results.

Bertram Brooker: When We Awake!

This exhibition examines the career of Bertram Brooker (1888–1955), the first Canadian artist to exhibit abstract paintings, in 1927. Curated by Michael Parke-Taylor, the exhibition is the first comprehensive presentation of Brooker’s oeuvre in almost half a century, gathering his diverse work in painting, drawing, and sculpture and highlighting his activities as one of the country’s leading art critics and journalists. The exhibition emphasizes Brooker’s variety in style and subject matter, and includes lyrical abstractions, exacting realistic nudes, geometric cubist still-lifes, and surreal graphic illustrations. Bertram Brooker: When We Awake! offers a rare vantage point on a pivotal figure in Canadian cultural history.

Meryl McMaster: Bloodline

Meryl McMaster: Bloodline February 4 - May 28, 2023 About the Exhibition The McMichael and Remai Modern are proud to present a survey exhibition of a remarkable Canadian artist whose pioneering large-scale photographic works reflect her mixed Plains Cree/Métis, Dutch and British ancestry. This exhibition looks back to McMaster’s past accomplishments and [...]

RBC Emerging Artist Residency: Jen Aitken

The Forest for the Trees Open until Monday October 10, 2022. From From June 9 through July 3, 2022, the McMichael welcomed Toronto-based artist Jen Aitken to the Tom Thomson Shack as part of the RBC Emerging Artist Residency at the McMichael. During the residency Aitken used the Thomson Shack as a studio [...]

Elisapee Ishulutaq: My World

Elisapee Ishulutaq: My World July 1 – October 30, 2022 About the Exhibition This will be the first solo museum exhibition of works by the exceptional Inuit artist Elisapee Ishulutaq (1925–2018), focusing on her epic works on paper in pencil and oil stick. Her works immerse us in the experience of daily life in [...]

En cours

From Water to Water: A Way Through the Trees

Anishinaabe/Ojibwa artist Bonnie Devine has been engaged to create a site-specific mural installation and mentorship project this fall at the McMichael Canadian Art Collection.

Jon Sasaki: Homage

Jon Sasaki: Homage is a suite of photographs depicting petri dishes with bloomed bacterial cultures derived from swabs of the palettes and easels used by members of the Group of Seven and Tom Thomson, objects held in the archives of the McMichael Canadian Art Collection.

Denyse Thomasos: Odyssey

Denyse Thomasos (1964–2012) was a Trinidadian-Canadian artist whose epic paintings incorporate imagery from a range of sources, including Caribbean textiles, historic slave ships, industrial shipyards, graveyards, villages and maximum security prisons.

Early Days: Indigenous Art at the McMichael

Early Days will gather remarkable artworks together, and the stories that go with them, in an eight-month celebration of these powerful legacies. The show will also include recent acquisitions reflecting the diversity and vitality of Indigenous art in Canada today.

Uprising: The Power of Mother Earth

Uprising: The Power of Mother Earth, co-produced by the Thunder Bay Art Gallery and Carleton University Art Gallery, is the first retrospective of Christi Belcourt’s work, and spans more than twenty-five years of her art-making career.

Norval Morrisseau (1931-2007)

Une installation d'œuvres de Norval Morrisseau et d'artistes de l'école de Woodland de la collection permanente du McMichael.

Robert Davidson

Une installation d'œuvres sur papier de Robert Davidson de la collection permanente du McMichael.

…À L’ÉTAT BRUT

... À l’état brut aborde la résilience de la culture hip-hop, une mode qui se devait d’être « passagère ». L’exposition réunit des photos d’archives de la scène hip-hop canadienne qui tracent l’évolution de ce phénomène culturel désormais mondial.

Tukilik : L’inukshuk et l’art inuit

En inuktitut, tukilik désigne « une chose ayant une signification ». Cette exposition explore les nombreuses significations et interprétations artistiques des inuksuit (le pluriel d’inukshuk) de l’île de Baffin, y compris des dessins, estampes, sculptures et plus de soixante photographies provenant du riche fonds des Archives Norman E. Hallendy conservées au McMichael. Les inuksuit comptent parmi les structures les plus anciennes et les plus importantes jamais érigées dans l’Arctique. Les Inuits ne les considèrent pas comme des œuvres d’art. Ce sont des points de repère et tous ne sont pas à l’image d’un humain. Leurs formes et leurs fonctions sont des plus diverses. Ils servent d’aides à la chasse, de repères ou de symboles, de monuments commémoratifs, ainsi que de lieux de pouvoir et de vénération. Étant donné la nature sacrée de nombreux inuksuit, ils sont rarement représentés dans l’art inuit. Au cours de la dernière décennie, l’inukshuk s’est imposé comme symbole des Inuits, de leur terre, voire du Canada.

Ivoire, os, andouiller et corne : Chefs-d’œuvre de la sculpture inuite

Depuis des siècles, les Inuits sculptent des objets utilitaires et décorent leurs outils avec de l’ivoire, de l’os, de l’andouiller et de la corne. Au tournant du 19e siècle, ils entreprennent de produire des sculptures destinées à la vente. Ces premières œuvres sont vendues ou échangées à des Européens et des Américains venus pêcher la baleine dans l’océan Arctique. Il s’agit en général de petites œuvres en ivoire de morse : des sculptures représentant des phoques, caribous, ours polaires et oiseaux, ainsi que des scènes décrivant une chasse en kayak, des traîneaux tirés par des chiens ou l’écorchement de phoques. Ces petites œuvres sont judicieusement qualifiées de « sculptures commerciales ». La sculpture inuite contemporaine date de la fin des années 1940 et du début des années 1950. Elle est s’inscrit dans le cadre du « Projet esquimau » conçu pour favoriser l’artisanat comme source de revenu dans les communautés inuits. Grâce à la collaboration de la Compagnie de la Baie d’Hudson et au soutien financier du gouvernement du Canada, le Projet contribue au développement de nombreux métiers artisanaux dans plusieurs communautés de l’Arctique. Les petites sculptures en pierre et en ivoire connaissent un franc succès sur le marché montréalais au début des années 1950. Dans les années 1950 et 1960, la sculpture inuite s’impose comme un art à part entière sur la scène internationale.

L’art du Canada : Les choix du directeur

La sélection des œuvres logées dans les réserves de la Collection McMichael d’art canadien est née de mon désir, en tant que nouveau directeur général, de découvrir la collection rapidement et en profondeur. Monter une exposition me semblait la solution idéale.

Outdoors

Art is in our nature. Beyond the galleries, you can explore 100 acres of forested land in the Humber River Valley – from a ridgetop ‘wilderness garden,’ planted by the McMichaels to echo the northern forest beloved of the Group of Seven, to the heritage waterway important to indigenous peoples in this area.